• Seule… Plus jamais seule

    Passer d’une vie de débauche sans rien n’avoir eu à en retirer de très positif, que de pauvres petites jouissances si superficielles analogues à celles d’une planche de surf qui file sur la lame, n’a rien de bien joyeux. Quand je vois sur le net ces pauvres personnes dont beaucoup hélas ont ceux-ci…

     Seule… Plus jamais seule

    …et qui passeront elles aussi à côté de ce que je vis, si, ils, elles restent ancré (e) s dans leur débilité. Ces pauvres exhibitionnistes incapables de jouir, ces soumises frustrées pensant qu’un peu de souffrance va les faire jouir plus fortement, de ce vague à l’âme où je me suis noyée…

     Seule… Plus jamais seule

    …dans la vague, lame me roulant, me traînant, m’écorchant, me laissant pour morte. Des gangbangs où la femme n’est qu’une merde souvent torturée pour assouvir des bites justes juteuses ; comment ai-je pu me laisser salir ainsi ! J’étais telle cette capitaine de bateau abandonnée à la recherche d’une bite d’amarrage ayant un Cœur plus gros qu’elle.

    Seule… Plus jamais seule

    (Merci Yahto) 

    Je cherchais ce mât que l’eau m’aurait fait couler.

    Seule… Plus jamais seule 

    Cette vraie bite où je me sentais si bien à marée, heureuse de l’avoir enfin trouvée. Un jour, en effet j’ai vu un phare qui a mis du fard sur mes joues me disant : « Hum, vais-je trouver avec cet Amour, le véritable Amour. » Il est devenu mon compagnon et nous sommes deux capitaines au long cours et lui ne l’a pas si court que cela hihihi,

    Seule… Plus jamais seule 

     …lui aussi est amarré à ma « petite bite » comme il dit.

     Seule… Plus jamais seule

    « N’oubliez pas que pour être ancré(e) il faut une grande dose de sentiments. Les sentiments se vivent, ils sont là ils se veulent pieuvre vous entourant d'affection. Ils ne se décrivent pas, ils  se ressentent. » Yahto.

    Seule… Plus jamais seule 

    Puis comme dans la tourmente il faut deux phares pour se guider, j’ai eu cette chance incroyable sur l’océan du net de trouver un second capitaine car dans la vie il vaut mieux bien-être, secondée. Lui aussi a une belle mâture que j’aime prendre à pleine main quand je suis seule

     Seule… Plus jamais seule

    ou faire des bulles dans mon bain.

    Seule… Plus jamais seule

    Puis un autre jour j’ai découvert MA perle de culture, MON Joyau, ce coquillage sur ma plage des Amours, ma Didi, UNE Adoration. Le sien est si délicieux si juteux, de ce sirop d’abricot car il en a la forme. Depuis il m’affole mais elle est ce coquillage qui s’est échoué pour me donner la main et m’aimer. Elle est source de toutes mes folies et je ne sais que lui prodiguer Amour comme on aime sucer un sucre Candi, lorsque nous nous adonnons à la douceur d’un tribadisme langoureux…

     Seule… Plus jamais seule

    …ou que nous allons chercher notre jouissance profonde de nos godes malicieux…

    Seule… Plus jamais seule 

    En dernier toujours détestant être seule, j’ai voulu habiter mon mental d’un Amour sans partage. J’ai eu l’idée de vouloir ce triolisme

    Seule… Plus jamais seule 

    …où je ne prendrais pas la chance de perdre mon Amour, ce qui m’avait détruite. Là il habite de sa bite ma tête et personne ne pourra me le voler. Lui seul m’abandonnera s’il le désire mais je l’ai capturé dans mes filets qui ne sont pas ceux de la débilité du bondage.

     

    Pourquoi voudrais tu que je t'abandonne? Pourquoi vouloir m'échapper de tes filets que tu as su si bien tisser de tant d'Amour ? Je m'y sens si bien, il est fait si chaud et je veux y rester. Je t'Aimeeeeeee

     

      Je me contenterai pour terminer de cet extrait d’article :

    « Les femmes qu’il a observées atteignaient l’extase chacune à leur manière. Certaines ont utilisé une combinaison d’exercices de respiration et d’images mentales, alors que d’autres ont contracté certains muscles du plancher pelvien. Les fantasmes sont uniques pour chaque femme. Certaines personnes utilisent des scénarios érotiques, mais d’autres ont besoin d’un fil conducteur plus romantique ou d’une forme d’excitation mentale plus abstraite. (Ce qui est mon cas).

    D’après l’expert en sexologie Alan Riley, la sexualité des femmes est bien plus complexe et émotionnelle que ce que les scientifiques s’imaginent. Elles doivent se concentrer énormément sur leur corps et sur les sensations qu’elles ressentent. Mais pour de nombreuses personnes, surtout chez les femmes, le cerveau joue un rôle essentiel dans cette quête de l’orgasme. Voilà qui devrait rassurer les 40 % de femmes qui ont de grandes difficultés à atteindre l’orgasme.

    L’imagination et/ou le contact physique

    Dans le cerveau, l’un des chemins s’active lorsqu’une femme est seule et qu’elle fantasme à l’aide de son imagination.

     Seule… Plus jamais seule

    L’autre se déclenche lorsqu’il y a un contact et une stimulation physique entre la femme et son partenaire.

    Seule… Plus jamais seule 

    Dans le premier cas, les scientifiques ont observé une activité cérébrale élevée dans le cortex préfrontal, qui contrôle entre autres l’imagination, et dans 30 autres parties du cerveau. Dans le second cas par contre, cette zone du cortex préfrontal s’éteint lors de l’orgasme.

    Tout cela pour vous dire que mon Amour mental de Tit Nounours est indispensable à ma vie, aux mêmes titres que mes deux autres physiques. Peu importe, qu’il soit appelé « Amour parallèle » ou « Amour mental ».

     Dans cette image,

    Seule… Plus jamais seule 

    je le vois, je le veux, je le sens, je l’entends, mon cerveau me conduit vers lui, je m’embrase

    Seule… Plus jamais seule

    et je jouis.

    Seule… Plus jamais seule 

    Cela pimente aussi ma vie et rejaillit sur l’envie d’aimer physiquement mes deux autres Amours.

    J’ai bien trois Amours…

    Mon Tit Nounours est celui de notre mental à Didi et moi lorsque nous sommes ensemble ou seule, chacune de notre côté. Et il nous en procure des belles jouissances car nous savons qu’il nous aime. Pour lui nous lui offrons nos petits orifices…

    Seule… Plus jamais seule 

    pour nous aussi habiter son mental et le faire jouir chaque fois plus fort comme il nous procure cela si bien de ses mots.

     Seule… Plus jamais seule

    Jouiiiiiiiiiiiiiiiis Tit Nounours/Chaton jouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis Fort, rejoins-moi...

    Je viens de jouir j'étais entre tes cuisses, tu guidais mes doigts hummmm....Tit Nounours JE T'AIME.

     Seule… Plus jamais seule

    « Ne jamais plus vivre avec mes démons.Stimulation urétrale de la femme »
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter