• Mets ta morphose...

    Sur la route rien que pour TOI Tit Nounours.Bisousssssssssssss Je T'aime. Tu as les suçons de ta Coccinelle hihihi...

    Alors c’est bien Amour si tu es en paix avec toi-même. Publie ! Tu sais que tout le monde est impatient de te lire car tout le monde sait que tu as écrit.

    Non tout le monde ne le sait pas. Je suis heureuse d’en arriver enfin à aujourd’hui. Tout y est enfin je pense. Ah ça oui le monde le sait, du moins se doute.

    Je te dis qu’en plus tu choisis bien le moment car comme je te dis tu n’auras personne en face toi. Ils auront tous le temps de bien comprendre, d’en parler entre eux avant de te revoir et c’est vraiment une bonne chose que tu le fasses maintenant. Tu ne pouvais choisir meilleur moment alors VAS-Y.

    Je ne vais pas agir comme je voulais, je vais publier au souper et montrer à Sam, mon compagnon aimé, qu’il sache pourquoi il est là. Il ne sait pas encore qu’il reste avec moi cette nuit dans la même chambre que celle où nous avons fait la première fois l’amour le 1er janvier 2012 hihihi. J’ai réussi à avoir la même chambre. J’ai tellement envie de lui et de me livrer enfin. Qu’il sache pourquoi par moments je déraillais, lui qui pensait que cela pouvait aussi venir de lui, étant dans l’impossibilité de lui parler de cela et je pleurais. Là c’est correct. Je vais ou viens de chasser mes démons. Cela dépendra de la publication de ce texte étant très prise cette fin de semaine devant aller au G.P. de F1 à Austin. Didi part avec moi et P-L son compagnon va la rejoindre samedi matin.

    À toi de voir ce qui te va le mieux.

    J’ai pris ma décision comme je viens de l’indiquer.

    Il le faut Chlo

    Je vous aime tous les trois. J’ai besoin de vous. Je suis si heureuse de ce que je vis.

    Tu sais que moi je suis là Amour. Tu peux compter sur moi, je ne t’abandonne pas.

    Je sais, je vois, je ressens ton Amour, ne crains rien !

    J’aime tant que mes mots te donnent envie de te masturber que je n’arrêterai pas de t'écrire ces textes qui te font jouir Tit Nounours. Après avoir changé ma couleur d’écriture je vais aussi changer mon expression « Tit Lion » en « Tit Nounours ». Cela ne correspond pas a une volonté de nouveauté. Cela correspond à un changement profond en moi que j’exprime surtout dans le blog de Didi et moi (à cette adresse). Sois tranquille cela ne change absolument rien à la volonté de t’avoir, au bien-être que cela me procure. J’aime que tu jouisses et pour les raisons que tu connais je ne suis pas assez présente mais le blog est assez copieux pour maintenir en vie on vit vis-à-vis… Alors pour cela jouiiiiiiiiiiiiis Tit Nounours.

    Mets ta morphose...

    Je suis nue là à t’écrire, humide, désireuse de te vouloir en moi passant entre clavardage de mots les mêmes doigts en mon coquillage comme j’irai tremper ma plume dans mon encrier pour te caresser de ceux-ci. J’écarte toutes grandes mes cuisses.

    Mets ta morphose... 

     Mon coquillage ruisselle de Bonheur.

     Mets ta morphose...

    Je te prends en main, te décalotte follement, bien à fond que ton gland se regorge de cette suave douce douleur. Je t’approche entre mes cuisses pour venir baigner ce gland dans son lac de cyprine, pour qu’il me sente bien l’aimer. Je viens masturber le bouton tout gonflé et encore plus ressorti, celui que si souvent tu fais rouler sous ta langue….

    Mets ta morphose... 

    Hummmmmmmmmmmmmm, tu vas me rendre fou je le sais…

    Je le trempe à nouveau dans mon coquillage. Qu’il est beau tout luisant de ces fils amants sous la clarté de la pièce. Il luit telle une boule à ton sapin. Je lui donne une double caresse, le va-et-vient de ma main sur ton mât combiné aux caresses du gland sur mon bouton. Tu te donnes fortement. Tu n’en peux plus, bouscules ma main et me pénètre vigoureusement. Je sens que je vais perdre tout contrôle et que tu vas me remplir très vite de la joie de ton nectar m’inondant. Tu as pris ma bouche. Alors je me pends à ton cou.

    Mets ta morphose... 

    Tu me soulèves, plaque tes mains puissantes sur mes fesses pour me soutenir et continuer de me faire aller encore plus violemment. Tu me plaques sur le bureau…

     Mets ta morphose...

    Je ressens ta fougue. Que c’est bon de savoir aussi que tu es capable d’être mon animal ne pouvant te contenir… Tu me soulèves,

     Mets ta morphose...

    ...ne sachant quelle position adoptée tes sens ont pris ton contrôle et t’emporte vers ta folie de me prendre. Tu m’adosses au mur. Tes deux mains sous mes fesses, je sens un index plongé le long de ton mât dans mon coquillage pour venir s’humecter pour glisser ensuite dans ma noisette brune. Tu t’ancres et je vais sentir très vite ton encre en moi me décrire ta joie.

    Que c’est bonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn

    Tu me tapes les fesses contre la cloison. Je te regarde droit dans les yeux. Je sais que tu vas m’emplir. Je te veux. Je veux cette fougue qui me montre tout ton Amour. Je me fiche de ne pas jouir. Tu me reprendras mais je veux voir cette force de toi en moi. Deux doigts me pénètrent et masturbent mon anneau.

     Mets ta morphose...

    Je suis double pénétrer. Hummm. Cette sensation m’embrase et je me mets à vouloir jouir, participer à cette fête de nos corps. Je te murmure vivement à l’oreille : « je veux jouir, attends-moi, attends… » Cela t’excite encore plus fort et nous sommes deux bêtes sauvages en rut. Je me donne, te griffe, m’accroche,

    Mets ta morphose... 

    ...à bout de souffle, haletante devant tant d’envie : « Attends-moi s’il te plaît… oh… ». Je me donne tête dans ton cou. Mes yeux sont fermés, je plonge dans mon monde, Je te veux. Je vais te rattraper dans mon désir d’exploser.

    Hummmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm

    Je veux jouir avec toi de cette même fougue, moi qui pensais ne plus pouvoir vivre de telles sensations. Elle est là bien présente : « Je suis au bord. Ne m’abandonne pas, ne gicle pas… Attends... »

    Je n’en peux plussssssssssssssss

    Tu me colles encore plus fortement, me fais aller avec toi, non ohhhhhh ce n’est pas possible je le sens, je sens que je vais y arriver, nous allons jouir ensemble, je le sais…et… Ouahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh Amourrrrrrrrrrrrrr Tit Nounoursssssssssssss…j’explose de l’orgasme puissant de mon vagin, si profond, si long, si bon…Ouahhhhhhhhhhhhh…Au même instant ton râle rauque se mêle à mes gémissements de joie. Tu exploses à ton tour et je sens la chaleur de ton nectar sur mes parois.

     Mets ta morphose...

    Ooooooooooooooooooooooooooooooooooooh Je suis la plus heureuse au monde. Enfin je revis. Tu me provoques de douces répliques me faisant aller encore sur ton vit. Ma bouche reprend la tienne,

     Mets ta morphose...

    ...à bout de souffle, comme pour te remercier de m’avoir attendue. Je te serre fort tout contre mes seins encore durs et écrasés d’avoir vécu pareil moment.

    Que je t’aimeeeeeeeeeeeeee

    Je sais Tit Nounours qu’aujourd’hui je peux jouir d’un quickly et je suis heureuse de cela. Je parle jouissance profonde Amour pas de celle de mon clito.

    Je viens de jouir Amour. Je n’en pouvais plus. Cette fougue que j’ai sentie si forte, si violente

    Je peux te violer pour en jouir, violer sainement d’Amour.

    C’est incroyable tes voyages, où tu m’amènes !!!!!!!!!

    Je ne jouis jamais en écrivant tu le sais mais, depuis que je me suis libérée, grâce aussi à toi, je jouis profondément de mon vagin lors d’un quickly avec Sam. Si tu savais comme il est heureux de voir ma Joie de vivre cela. J’aime te faire voyager, que tu vois la scène. C’est important que tu vives la scène, pas que tu te masturbes bêtement. Il faut aussi que tu sentes tout cela

    Si je ne la vivais pas je ne pourrais pas surtout si vite comme aujourd’hui. C’est tellement fort, très fort ! Quand tu as commencé tes mots, j’ai eu cette envie violente comme une autre fois déjà !

    Je suis heureuse car en agissant ainsi tu peux voir le côté animal de l’être et ce côté animal se doit aussi d’être délicieux.

     

    J’aime me masturber lentement quand tu m’écris mais aujourd’hui je voulais cette violence dans ma main qui était la tienne mais violence qui m’a donné un plaisir fou.

    C’est tout cela savoir aimer Tit Nounours, conduire à ce genre de sensations fortes entre nous mais si nous ne sommes pas en contact physique. Ce contact mental nous apporte tant de plaisirs.

    Qu’est-ce que je t’aime TOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

    Samedi soir Didi m’a demandé si je voulais jouir à la suite de lui avoir prodigué sa jouissance tout en parlant de toi. Je lui ai dit que c’était comme elle voulait, que je voulais si elle en avait la force car entre femme il faut beaucoup se donner pour jouir et quand tu donnes sur la table cela fatigue autant, de la bonne fatigue je parle hihihi. J’ai joui de mon vagin, cela a mis du temps et c’est là où Didi est si patiente et délicieuse. Je sens aussi qu’elle change en même temps que je change. C’est incroyable comme de me voir revivre cela lui donne confiance en elle. Elle voit aussi, tout comme Sam, le beau résultat de me sentir jouir sous ses caresses et actes. Je sais aussi que pour Toi c’est aussi important quand je te le dis. Je t’aime fort aussi crois-moi.

    C’est très important Chlo très important

    J’avais envie de cette douce violence hihihi moi aussi

    Savoir que tu arrives à jouir enfin totalement pour moi c’est fort !

    Mais toute seule, la jouissance profonde je n’y arrive pas. Je pense que très certainement peu de femmes y arrivent d’ailleurs car celle du clito, quatre petites minutes, et hop vite faite fait bien fait hihihi.

    Je parlais de jouir totalement avec Candi surtout si je participe a cette jouissance

    …et du clito, cela pourrait être à suivre que ça fonctionnerait toujours hihihi mais la profonde que c’est bon, puis voir dans les yeux du partenaire qu’il est content comme hihihi « un travail bien accompli », hummm voir sa joie dans ses yeux et juste le voir exploser avec ce Bonheur en plus en lui. Ouahhhhhhh je revis de son vit à vie vis-à-vis.

    Fais un petit retour en arrière et regarde depuis que je te connais tout le chemin que tu as parcouru et où tu en es enfin maintenant…

    Es-tu sûr que cela ne s’applique pas non plus à toi, je parle aussi de ton cheminement mental!

    Candi me dit que lorsque vous utilisez vos godes (gode ceinture, gonflant et éjaculant) vous dites, vous parlez, vous actez comme si c’était moi. Candi a dit sous tes mains avoir atteint la jouissance orgasmique de son vagin entre vous deux. Elle dit s’imprégner mentalement de ma présence et en jouir. Depuis que tu t’es libérée à Candi, Flore et moi as-tu connu la même jouissance de ton vagin ?

    En effet, nous parlons, rions, nous amusons avec Toi. Nous aimons beaucoup en ce moment le gode ceinture et là tu sais qui est ce gode hihihihi enfin nos godes sont très souvent Toi. Nous aimons faire l’acte comme si tu étais en nous à tour de rôle hihihi

    Est-ce que tu as joui profondément avec Candi en me sentant en Toi ou pas encore ?

    Je sais cela mais je reviens de très loin perdue puis Didi un peu moins que moi mais dans sa relation avec Éric elle ne pouvait aboutir à rien. Éric attention, il a aussi complètement changé hihihi, demande à Anne So ! J’ai joui profondément avec Didi et Sam vraiment. Par contre, je mets un peu de temps c’est tout mais comme ils sont amoureux et me respecte Sam se contrôle merveilleusement bien et sait m’attendre. Ce qui a fait dire à Sam qu’il voyait que quelque chose en moi avait changé. Je lui ai répondu que oui et qu’il saurait très bientôt pourquoi. Je pense que beaucoup de femmes, et Flore me le dit, mettent du temps pour cette jouissance et si l’homme n’est pas conscient de cela beaucoup de femmes passent à côté si tu me comprends. Sam l’autre jour je lui ai dit de jouir sans moi (j’avais joui profondément la fois d’avant), que ce n’était pas grave. Il m’a répondu que j’allais jouir, qu’il prendrait son temps. Je sais que cet homme-là m’aime et j’ai joui profondément. Prendre son temps, c’est aussi cela aimer, ne pas être égoïste de sa propre jouissance et beaucoup d’hommes hélas sont égoïstes.

    Mais tu n’as pas répondu à ma question !

    Ah relis, tu verras… « J’ai joui profondément avec Didi et Sam vraiment. »

    Bon, ce n’est pas grave.

    Je viens de te l’écrire. Je dis que j’ai joui profondément avec Didi. J’ai même eu une petite éjaculation car elle m’avait stimulé l’endroit de mon urètre.

     Mets ta morphose...

    Je te répète, une fois de plus, que c’est avec Toi que nous jouissons. Je te dis qu’ensemble nous voulons, avons décidé de te faire participer donc forcément que je te sentais. Elle me parle de toi ou nous parlons de toi quand nous sommes ensemble. Ensemble il y a notre amour plus fort quand nous sommes au lit ou ailleurs à nous aimer. Sur la table de massage ou sur l’acte même, tu es là présent. OUI j’ai joui profondément avec toi puisque tu es avec nous dans nos images mentales et avec nous de par le gode utilisé ou tes doigts nos doigts hihihi. Nous te voyons, te voulons dans notre représentation mentale des situations que nous vivons.

    Mets ta morphose... 

    Merci

    …au lieu de faire l’amour, disons simplement, nous pimentons nos relations de ta présence. Je ne sais si tu me comprends…

    Je te comprends ! Tu sais que pour moi c’était presque une obsession que tu me dises que tu avais joui profondément avec moi ? Tu vas trouver peut-être ce côté égoïste de ma part mais tu sais que je suis toujours franc avec Toi.

    Donc il y a des moments à nous deux Didi et moi et des moments où nous t’intégrons à ce que nous vivons et nous nous imprégnons de tes photos et de tes textes, de tes mots que nous ne regardons pas pendant, car elles sont bien ancrées mais avant de nous aimer nous pouvons passer de gentils moments dans le blog ou le nid intime sur grand écran. C’est aussi pour cela que nous voulons cette relation avec Toi. Je pense être très claire, non ?

    Oui très claire

    Nous alternons nos moments « pures femmes » avec ceux de ta présence aussi. Nos jouissances orgasmes sont plusssssss avec toi et le minouchage quand nous endormons par exemple est à nous. Hihihi tu suis ? (minouchage est un des jolis mots de Flore). Quand nous sommes en tribadisme,

    Mets ta morphose... 

    ...là tu es absent tu comprends bien pourquoi. Ces moments nous appartiennent profondément.

    Je comprends très très bien ce que tu me dis je n’ai d’ailleurs JAMAIS demandé de partager TOUS vos moments quand vous êtes toutes les deux ! Il est tout à fait normal que vous ayez vos moments à vous seules.

    Nous ne te le demandons pas non plus hihihi. Mais tu voulais à juste raison savoir où tu te places dans nos relations, je te réponds !

    Je ne serais que sale égoïste de vouloir être toujours présent avec vous deux et ce n’est pas le cas crois-moi !

    En résumé, tu sais que le texte qui va être publié cette nuit, est hors ligne depuis un bon moment attendant le moment propice pour le publier surtout par rapport à Sam. Je veux qu’il ne se sente pas exclu ou frustré que je n’ai pas eu le courage de lui dire tout cela avant. Tu sais qu’aussi qu’il était écrit dans ses grandes lignes bien avant d’être hors ligne ici. Depuis que j’ai écrit je me suis libérée de mes démons et cela fait que je jouis profondément depuis. Il me semble que Didi en plus te l’a dit la coquine ? Non ? Didi… Mais tu ne peux pas savoir non plus ce qui passe dans la tête de deux filles qui s’aiment alors je te l’explique.

    Oui elle me l’a dit mais je voulais que Toi tu me le dises car rien ne me fait plus plaisir crois-moi et ce n’est pas par fierté masculine sache ça aussi. Tu sais Chlo j’ai quand même une petite idée de ce qui se passe en vous (peut-être mon côté féminin !) et si j’avais été une fille je suis « sure et certaine » que j’aurais gouté aux plaisirs féminins. C’est tellement beau !

    Hihihi tu ne peux savoir et tu parles en homme là…

    Donc si je reviens à un peu plus haut oui je voulais que tu me dises que tu avais joui avec moi car c’est un peu comme Sam qui veut savoir que tu jouis profondément avec lui. Tu me comprends ?

    Je me doute mais tu sais très bien que la réciproque existe. Nous aussi, de savoir que tu te masturbes avec nous, c’est aussi grandiose. L’amour au féminin je l’ai découvert entre les mains d’une artiste Flore et c’est quelque chose tu sais que Maman en a de la chance hihihi. Puis quand cette personne est doublée d’une intelligence si forte et d’un Amour si fort des autres, bien c’est magnifique.

    Je comprends très bien cela. La réponse est oui sauf que je mets du temps mais quand deux êtres s’aiment, le temps ne compte pas. Nous avons tout notre temps. J’ai hélas encore des images parasites que j’arrive à chasser pour arriver à jouir. Petit à petit je ne les aurais plus et jouirais disons normalement comme bien des femmes normalement constituées et surtout bien dans leur tête. La jouissance profonde du vagin ne se ressent que si nous sommes très bien dans notre tête. Le moindre stresse et cela déraille. C’est beau l’amour féminin et je sais TRÈS TRÈS bien que Sam et P-L voudraient nous voir hihihi mais cela jamais.

    Je vais te dire quelque chose, là en ce moment, nous parlons sérieusement, tout à l’heure tu m’as fait jouir, ce fut fort, très fort et pourtant j’ai encore envie de toi, et, je sais que quand je vais te quitter j’irai à nouveau me masturber. Au bien sûr ça risque de pas être brillant mais il le faut, j’ai envie ! Je sais qu’ils voudraient voir mais moi ce n’est pas ce côté voyeur qui m’intéresse mais plutôt ressentir les sensations que vous pouvez aussi de votre côté ressentir, si tu me comprends. Tu es tellement entrée dans mon mental que tu vois ce que tu arrives à faire vouloir : me masturber deux fois à la suite JE SUIS FOU.

    Je vais te dire une parole de Sam hihihi un jour, il n’y a pas très longtemps : « Tu ne veux pas de nous et tu veux de lui (toi) ! » Je lui ai répondu : « Penses-tu que physiquement ils nous auraient ? » Il m’a dit : « Non » Je lui ai dit : « Alors tire les conséquences et dis-moi si mon petit cul ne te suffit pas ? » hihihi. Nous sommes bien dans ce qu’apporte de plus fort le mental. Tu sais que je recherchais ce genre de relation. Tu en es l’élu, TOI Tit Nounours. Puis Didi a suivi et aujourd’hui cela dépasse l’entendement. Je sais que Flore avait raison. Cette femme-là, Flore, je la souhaite à tout le monde en tant qu’hédoniste. Elle est un modèle.

    Tu peux aussi avoir une longue masturbation sans éjaculation. Sam me dit que c’est très fort aussi pour lui et le prépare à la suivante. Là je ne peux rien te dire hihihi. Sauf que j’aime bien tarir sa source. Tu sais que plus on est jeune plus cela se regorge hihihi et que, à 60 ans, en moyenne, cela met 24 heures et à 70 ans : 3 jours hihihi.

    Comme tu dis cette relation dépasse l’entendement. Moi-même parfois j’ai du mal à y croire ! Je me demande si c’est vrai ce que je vis !

    Tu n’es pas fou. Tu vas au plus profond de ton être pour être bien en toi et tu redonnes tout cela à ton entourage, ta femme comprise.

    Je ne suis peut-être pas fou au vrai sens du terme, mais je me demande si beaucoup peuvent vivre ce genre de relation?

    Je reprendrais ce que Flore a déjà écrit. Il n’y a pas besoin de s’exhiber, de paraître pour se sentir bien. Il n’y a que le mental qui est capable de décupler les désirs, les prémices, les envies et la puissance de l’orgasme. L’orgasme en lui-même ne varie pas c’est la force de ton mental à le vouloiur plus fort qui fait qu’il va être plus fort. Quant à notre relation tu sais trè ; s bien qu’elle pimente notre sexualité. Nos mots, nos photos voire nos vidéos sont là pour habiter notre mental et en jouir. En plus quand je jouis je n’ai pas besoin de me masturber devant. Avec tes mots, tout est dans mon mental et j’en jouis. Cela fait que je suis bien dans ma tête et mon corps. Je suis une femme bien-baisée qui vit une sexualité forte au contraire de beaucoup sur le net qui sont des frustrées, des mal-baisé(e)s à la recherche de ce qu’ils ne trouveront JAMAIS sur le net. Ils (elles) ne progresseront jamais et resteront d’éternel(le)s insatisfait(e)s. Et je le répète toujours, il faut donc trouver l’âme sœur qui va faire qu’il y ait aussi de l’amour dans cette relation qui pimente notre vie. Cela ne m’intéresse pas, dans mes moments de solitude, de me masturber pour jouir d’une manière insipide. Je veux jouir très fort avec mes trois Amours qui pimentent ma sexualité. Tu es ce troisième AMOUR Tit Nounours. Je te veux et je t’ai à moi. Je t’aime encore plus fort.

    « Ma Vie, un long fleuve tranquille… Foutaise !Ne jamais plus vivre avec mes démons. »
  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 23:58
    Superbe récit qui nous montre bien que le mental est l'essence des sens, surtout lorsqu'il allume le vécu. J'aime cette liberté chez toi Ma Douce.
    Mamour
    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter